05/07/2016

Est-il acceptable qu’une personne attende en moyenne 30 jours pour passer le seul examen d’imagerie permettant de vérifier la présence de cancer ? Ce retard diagnostique représente non seulement une perte de chance mais aussi une période d’angoisse pour le patient et pour ses proches. Trente jours : c’est pourtant la durée moyenne de l’attente en France métropolitaine pour accéder à un examen d’IRM, alors que le Plan Cancer 2014-2019 préconise un maximum de 20 jours, et le Plan précédent 15 jours. En 2016, plus de la moitié de la population française (51,3%) vit dans une région où le délai moyen d’attente est supérieur ou égal à 30 jours (43,3% en 2015).