Anesthésie-réanimation

Partager

Souvent associées car complémentaires, l’anesthésie et la réanimation sont indissociables des actes chirurgicaux et médicaux. Si l’anesthésie permet d’en supprimer la douleur, la réanimation consiste quant à elle en une surveillance constante des fonctions vitales pour les patients les plus graves. Les dispositifs médicaux permettent aujourd’hui d’assurer ces deux fonctions essentielles en toute sécurité.

L’anesthésie, qui rend possible toute chirurgie, consiste en l’endormissement des patients : aujourd’hui, non seulement elle supprime la douleur liée à une intervention mais offre également moins d’effets secondaires.

Les dispositifs médicaux – moniteur de surveillance, ventilateur, analyseur, appareils d’hémodynamique – permettent une prise en charge sécurisée et personnalisée et une maîtrise optimale des risques. Dotés de fonctionnalités très fines (dosage, surveillance, mesure), les moniteurs d’anesthésie aident également à mieux gérer les phases d’endormissement, de réveil et de récupération.

La réanimation prend en charge des patients qui présentent une ou des défaillances d’organes mettant en jeu leur pronostic vital.

Pour pallier cela, une surveillance constante (voire une assistance) des fonctions vitales (ventilation, oxygénation, pression artérielle, fonctions cardiaque et rénale) est nécessaire. Les patients admis en réanimation le sont donc à la suite d’un événement (arrêt cardiaque, grande prématurité, coma, intoxication, …), d’une infection (grippe, Ebola, Covid-19,…) ou d’un accident grave.

Consultez le livret

Grâce aux dispositifs médicaux (respirateur, ventilateur de transport et d’urgence, ECMO, CEC…), la réanimation des patients aigus est de plus en plus sûre et personnalisée.

Les professionnels de santé témoignent : apport et bénéfices des technologies médicales en anesthésie-réanimation dans la prise en charge de la chirurgie néo-natale.

 

Podcasts

Se laisser endormir n’est toujours pas banal… ça nous angoisse !